La violence, elle est partout, tu la subit partout


Témoignage de Gayture du Burkina Faso

Moi c’est Gayture  je suis burkinabé et je suis lesbienne.

Moi je dirais que les gens ils se fient sur l’apparence de la personne pour lui porter certains préjugées que ce soit moral ou physique. Bon je peux dire que j’ai subi ces violences plusieurs fois même hein. Plusieurs fois parce que je suis quand même connu, un peu connu en tout cas. Et maintenant avec les gens qui entendent par ci par là que un tel est comme ça et quand un tel ressemble à ça, cela veut dire qu’elle est comme ci parce qu’elle ressemble à un garçon. Voilà c’est un peu le phénomène maintenant. Donc s’il te voit comme ça, il te regarde. D’autres te demande bon. Je peux dire même souvent si on te demande mais tu as une poitrine bien bombée devant toi mais on fait exprès on te demande tu es garçon ou tu es femme? Ca même je pense que déjà psychologiquement ce n’est pas intéressant. Mais il y a ces gens qui vont faire exprès venir te dire ouai elle est lesbienne, tu ne sais pas qu’elle est lesbienne? Bon ils savent que tu entends ou d’autres même qui vont venir te dire carrément tu es lesbienne là même ça veut dire quoi? D’autres même vont dire, elle est lesbienne, les lesbiennes moi je les déteste. Si celle-là elle marche sur mon pied je vais la frapper quoi. Donc tu vois. D’autres osent venir s’arrêter devant toi, en te disant : « tu t’habille comme un garçon comme ça est ce que tu ne vas pas essayer de t’habiller comme une femme? » Bon je pense que souvent ça joue sur le moral aussi quoi. 

C’est garçon qui est fini dans pays-là? Tu n’as pas honte. 

Xonanji

Parce que je ne pense pas que quelqu’un ait le droit de venir te dire pourquoi tu es comme ci, tu es comme ça. Ou bien quelqu’un qui vient te dire tu es comme ci là, pourquoi tu es comme ci? Tu ne peux pas être comme les autres? Ce n’est pas intéressant quoi. Ou soit tu es là tu marches calmement et quelqu’un vient te dire… moi il m’est arrivé plusieurs fois en tout cas, plusieurs fois où des gens ont parlé, d’autres même sont venus me dire pourquoi tu es lesbienne? C’est garçon qui est fini dans pays-là? Tu n’as pas honte. Des trucs comme ça, te parler mal. Ce n’est pas physique mais c’est moral quoi.

 


 

 

 

J’ai pleins d’amis qui souvent quand on est assis quelqu’un vas t’expliquer ce qui lui est arrivé et la plus part du temps c’est un peu la même chose.

Mais je n’ai jamais été victime de violence physique parce que je suis lesbienne, je pense que je ne suis pas encore arrivée à là.

Je peux dire que la violence je l’ai subi partout. Que ce soit en circulation, en mon lieu de travail, en famille. Une fois, j’ai eu quelques problèmes en famille, il y a des gens de la famille qui n’ont pas été cool avec moi mais ce n’était pas tout le monde. Mais c’était moral quoi ce n’était pas une violence physique. En tout cas la violence elle est partout. Par exemple actuellement là où je travaille, je sais qu’il y a des gens qui ont déjà entendu parler de moi parce qu’il y a de ces paroles, quand il te parle, tu sens que non, ils veulent venir vers là. Je sais mais moi aussi je les écoute. Quand il te demande ah mais pourquoi toi-même tu ne t’habille jamais comme une femme, tu t’habille comme un homme, pourquoi tu es comme ça? Habille-toi comme les autres. Même ma patronne actuellement c’est ce qu’elle me dit. J’ai un monsieur avec qui je causais la dernière fois il m’a demandé que

« toi-même tu ne t’habille pas comme les autres filles, est-ce que toi-même tu as à faire aux hommes? »

Je dis bon je pense que cela ne te regarde pas ce qui est sure c’est mon problème. Tu vois, quand quelqu’un te pose ces genres de questions tu vois directement que la personne veut te faire savoir que c’est comme ça. Par exemple la dernière fois, on était en train de parler des gays, c’est une discussion qu’on a eu un peu à la cafète. Des gens qui disaient qu’eux ils détestent les gays patati patata mais les lesbiennes eux ça vaut mieux,… que ce n’est pas intéressant, c’est sale, jusqu’à d’autres disent que si je vois un gay même qui vient faire quoi je vais le frapper… Bon j’ai essayé de raisonner un peu mais l’histoire des mossis là ce n’est pas du tout facile mais j’ai essayé de les raisonner. Mais ils ont sentis que je n’étais pas avec eux puisqu’ils étaient tous contre ce que je disais donc après y a un monsieur qui m’a demandé que bon « toi-même tu t’habille comme un homme comme ça est ce que toi-même tu n’aimes pas les femmes? » Je dis bon même si c’est le cas je ne pense pas que ce serait un problème vu que toi et moi on n’est pas familier je ne pense pas que ça puisse te poser problème. Que ça peut poser un problème parce que lui il peut ne plus me saluer hein. Je dis bon ça ne regarde que toi parce que si tu vas porter ton jugement sur les gens, là où tu es je ne pense pas que tu es aussi saint que ça hein. Si tu vas être honnête avec toi-même tu vas voir que tu fais des trucs mêmes qui dépassent. Et tu dis que tu penses que les homosexuel-le-s ils n’ont rien à faire que le sexe? Bon ça faillit faire un peu de bruit quoi, je me suis lever prendre mon sac me casser. 

La violence elle est partout, tu le subis partout, mais ça dépend y a des gens qui ont des familles souples. Au niveau de la famille, si tu as une famille compréhensive, souvent là-bas ça passe un peu. Moi j’ai eu la chance ce n’est pas arrivé chez mes parents vraiment. J’étais chez ma tante, c’est là-bas que ça a dégénéré mais heureusement c’est rester là-bas. 

A la famille je sais que c’est une fois mais au dehors je ne pourrais même pas te donner le nombre. Ou bien de fois tu es assise on va venir te cracher à la figure sale lesbienne. Je ne peux même pas le compter. Des gens qui savent que oui, bon ils ont entendu que cette femme-là est comme ça, ils sont là à côté de toi exprès pour parler, genre t’amener à l’énervement un truc comme ça. La plupart du temps même c’est dans les maquis,  Dieu merci j‘ai toujours été une personne qui évite de faire la bagarre dans les coins comme cela, je n’aime pas. Même en circulation quelqu’un peut passer et dit mais ceux sont des lesbiennes, tu es une lesbienne?

 

Xonanji

C’est vrai que ces personnes-là ce n’est pas des gens que je pourrais ramener à la raison donc je les laisse.

 Et il te regarde. Souvent bon ça dépend de tes humeurs. C’est vrai c’est ce que je suis. On ne va pas passer et voir un hétéro et dire ouais il est hétéro quoi. Souvent ça te fait mal. Je ne peux même pas compter le nombre de fois qu’on m’a craché ça quoi. Mais je sais qu’en famille c’est une seule fois mais ce n’était pas vraiment avec mes parents heureusement d’ailleurs. Mais, ça dépend de comment elle arrive. Parce que si je sens immédiatement que… si par exemple au dehors comme ça, dans un maquis je suis assis avec mes amis ou je suis seul ou sur le goudron comme ça, quelqu’un passe, il te parle mal ou quelque chose comme ça, c’est vrai que ces personnes-là ce n’est pas des gens que je pourrais ramener à la raison donc je les laisse. Ça me fait mal mais je les laisse et je pars. Mais si par exemple ce sont des gens qui sont arrêtés, qui sont en train de parler un peu calmement, qui disent ouais, j’ai vu un pédé qui as fait ça, j’ai vu une lesbienne, pourquoi ils sont comme ça, comme ça, je peux essayer à les ramener un peu à la raison pour qu’ils comprennent que ces gens-là n’ont pas fait un choix, ils ont fait, mais en fait ils sont nés avec. C’est quelque chose que… je prends souvent des exemples hein pour essayer de les montrer voir, pour qu’ils essaient de comprendre que ces gens-là ils ne se sont pas levés un jour et dire bon je vais me comporter comme une femme, je vais me comporter comme un homme. J’essaie souvent, vraiment ceux que tu vois que tu peux tenter le coup je vais laisser. Par exemple l’histoire de la cafète. Parfois on est arrêté bon on cause, ça tourne un peu on vient parler des homosexuels, bon je ne vais pas aller commencer à parler avec des gens que je ne connais même pas d’ailleurs. Si c’est les gens ouais bonjour… c’est comment ? Je peux qu’à même m’arrêter essayer de dialoguer un peu avec ces gens-là. Je ne pourrais pas les faire changer d’avis c’est vrai mais je vais essayer de mettre un petit quelque chose dans leur tête. Si c’est carrément dans les maquis au dehors je n’ose même pas. Je me tais, je fais ce que j’ai à faire. C’est vrai que l’oreille aussi il est un peu bordel, il entend ce qu’on dit là, il est tout temps concentré pour écouter ce qu’on dit de l’autre côté. J’écoute mais je ne veux rien dire.

C’est un engagement que j’ai pris mais tout en me méfiant quoi parce que je ne peux pas croiser quelqu’un qui est sur sa moto ou qui est dans un maquis que je ne connais pas, bon. Comme ce que je l’ai dit, ça dépend de comment est la personne. La personne même il est comment? Il est arrogant, il est un peu gentil, il est truc… ça veut dire que je ne vais pas me lever de ma table pour aller parler à quelqu’un qui est assis en train de parler parce que je ne sais pas qui est la personne je ne sais pas de quoi il est capable. Mais dans mon entourage oui.

A chaque fois que j’aurais l’occasion de leur faire savoir qu’ils n’ont pas le droit de réagir comme cela, je vais le faire. En tout cas je suis prête à ça mais pas à l’emporte-pièce quoi. A chaque fois que j’aurais l’occasion de dire que les gars vont savez ce n’est pas comme ça, ce n’est pas comme ça, vous devez essayer de voir autrement, je vais le faire. C’est ce qui est dans ma tête.